+31 (0)20 262 10 28 09.00 - 17.00 CET

Cart:

aucun produit(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

La récolte

La récolte

La récolte est une expérience à la fois merveilleuse et palpitante. Voici venu le moment où votre créativité, votre amour, votre dur labeur et votre courage sont enfin récompensés. Il existe différentes méthodes pour récolter vos plantes. La méthode la plus appropriée pour vous dépend du nombre de plantes que vous avez, de leur taille, et de votre préférence personnelle.

Espace de taille

Avant de commencer à tailler les plantes, vous aurez besoin d'un espace pour cela. Les plantes dégageant une odeur forte, il convient de rechercher une pièce bien aérée. L'odeur vous plaira probablement et vous vous y habituerez rapidement, mais ne sous-estimez pas sa puissance. Si votre espace de culture est suffisamment grand, vous pourrez y effectuer la récolte tout en laissant tourner un ventilateur. Vous pouvez aussi diminuer l'odeur pendant la récolte grâce à un système d'extraction doté d'un filtre à carbone. Le conseil de Suzy : Essayez de garder la(les) porte(s) fermée(s) durant la récolte.

Taille mouillée

La méthode la plus commune consiste à couper les bourgeons lorsque ceux-ci sont mouillés. Avec cette méthode, vous taillez les plantes une par une. Ma préférence va à cette méthode parce qu'elle permet de tailler la plante d'une façon sympa. Prenez une plante arrivée à maturité, coupez les branches une par une et retirez les feuilles autour des bourgeons. Il est possible également de retirer les feuilles plus tôt. L'intérêt de cette méthode, c'est que vous pouvez scinder la tâche et que les bourgeons les plus bas reçoivent plus de lumière, leur permettant ainsi de grossir. Ces feuilles contiennent beaucoup de THC. Vous pouvez les mettre de côté pour fabriquer du hasch ou du hasch à la glace. Essayez de retirer les feuilles les plus pauvres en cristaux de THC pour améliorer la qualité finale de votre hasch.

En taillant les plantes lorsqu'elles sont mouillées, vous pouvez les tailler plus court et plus proprement que lorsque les bourgeons sont secs. Les bourgeons seront resplendissants. Il est possible que vous vous sentiez mal à l'aise la première fois, parce que vous essaierez de trouver la meilleure manière de vous y prendre. Mais vous trouverez rapidement la technique la plus efficace et la plus rapide pour vous. Tailler n'est pas difficile en soi, mais une bonne technique vous permettra d'obtenir les meilleurs résultats finaux. Les mains des femmes sont généralement plus adaptées pour couper que celles des hommes. Leur plus petite taille leur permet souvent de couper de façon plus sophistiquée.

Le conseil de Suzy : Investissez dans de bons ciseaux de coupe ! N'achetez pas n'importe quoi. Essayez-en quelques-uns avant de vous lancer dans la taille. Les ciseaux existent en des types et des tailles variés, vous pouvez donc effectuer des tests pour voir ceux qui vous conviennent le mieux.Les mauvais ciseaux s'émoussent rapidement. Il arrive également que la charnière casse lorsqu'elle se retrouve bloquée par du THC poisseux en excès. Utilisez un produit pour supprimer les poils collants et ayez toujours des ciseaux en réserve.

Graines de Cannabis - Suzyseeds.com

Coupe à sec

Cette technique implique de laisser sécher la plante avant de commencer la taille. Les branches sont coupées puis accrochées. Cette méthode prend un peu plus de temps que la taille mouillée. On l'utilise généralement lorsque l'herbe a poussé dehors, lorsqu'il y a beaucoup de plantes et que le temps est limité. Les bourgeons secs sont plus difficiles à couper et laissent un résultat moins net. La perte en THC est plus importante parce qu'il est moins collant si la plante est sèche. Ceci reste relatif, car il y aura toujours une grande quantité de THC restant sur les bourgeons et les feuilles.

Le séchage

Il est important de bien sécher les bourgeons. Il serait dommage que vos bourgeons moisissent après tous ces mois de travail. L'espace idéal pour le séchage des bourgeons est une pièce à la fois fraîche et sombre avec une température comprise entre 15 et 22 °C. Vous n'avez pas besoin de chauffer la pièce parce que les bourgeons doivent sécher lentement pour obtenir un résultat optimal. Assurez-vous que l'air circule correctement pour éviter que les bourgeons ne moisissent. Ne les empilez pas les uns sur les autres, mais placez-les les uns à côté des autres en veillant à ce qu'ils ne se touchent pas.

 Le conseil de Suzy : Achetez une grille spéciale pour le séchage, pour permettre aux bourgeons de sécher de façon optimale.

La durée du séchage dépend de la taille des bourgeons. Après seulement une semaine, les petits bourgeons seront secs, mais les bourgeons moyens et gros auront besoin de deux semaines. Si vous avez de très gros bourgeons, cela peut même prendre quelques jours de plus. Vous pouvez choisir de sécher les gros bourgeons avec les autres ou vous pouvez les séparer, parce qu'un gros bourgeon se compose de divers bourgeons plus petits qui ont poussé ensemble. Vous pouvez voir si les bourgeons ont suffisamment séché en essayant de casser la branche d'un gros bourgeon.

 Le conseil de Suzy : Soyez patient !!!

Stockage et maturation

Si les bourgeons sont suffisamment secs, vous pouvez les fumer. Ils n'ont pas encore atteint leur condition optimale, mais ils sont déjà suffisamment bons. Si vous voulez en profiter pleinement, vous devez les laisser mûrir. Vous devez tout d'abord stocker les bourgeons correctement. Pour conserver leur qualité, vous devez stocker les bourgeons dans un endroit frais et sombre. Placez les bourgeons dans un récipient en plastique ou un gobelet en verre opaque. La lumière affecte le THC, alors assurez-vous que les bourgeons sont complètement à l'abri de la lumière.

Attention : Si vous stockez des bourgeons mouillés avec des bourgeons secs, les bourgeons secs redeviendront humides. Vous devez laisser les bourgeons mûrir pendant deux semaines, ce qui porte le total à un mois à partir du moment de la récolte. Grâce au processus de maturation, les bourgeons seront plus savoureux et vous procureront de meilleures sensations. Au bout d'un mois, le goût sera optimal, bien que certaines lignées requièrent plus de temps.

C'est l'heure de fumer !

Le moment est enfin arrivé ! Vous avez fait pousser votre propre cannabis ! Vous disposez maintenant d'une bonne réserve de matériel à fumer, mais vous pouvez aussi en faire du kif, du hasch, de l'huile de hasch ou du hasch à la glace. Vous trouverez toutes les informations à ce sujet sur notre site. Amusez-vous bien !