+31 (0)20 262 10 28 09.00 - 17.00 CET

Cart:

aucun produit(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Les problèmes lors de la récolte: maladies et moisissures

Les problèmes lors de la récolte: maladies et moisissures

Maladies

Les plantes sont des êtres vivants et elles resteront en bonne santé si vous leur offrez un bon environnement climatique. J'ai déjà évoqué précédemment les facteurs les plus importants pour la croissance de votre plante de cannabis, à savoir l'air, la lumière, et la terre. Par ailleurs, il est important de cultiver de façon aussi hygiénique que possible. Malgré cela, il peut arriver que votre plante tombe malade. Même mes plantes tombent malades de temps à autre. Parmi les maladies communes figurent les carences, c'est-à-dire que la plante manque de quelque chose sur le plan nutritionnel.

La carence en potassium

Le potassium est présent dans toute la plante et contrôle de nombreux processus (tels que le métabolisme des hydrates de carbone). Il est essentiel pour le transport de toutes les substances à l'intérieur de la plante. C'est lui en outre qui assure la fermeté et la qualité de la plante. En cas de carence en potassium, la vaporisation est ralentie, entraînant une élévation de la température dans les feuilles, et un brûlage des cellules.

Symptômes de la carence en potassium On repère la carence en potassium en observant notamment les bords de la feuille. Ceux-ci peuvent changer de couleur et présenter des signes de nécrose. Souvenez-vous qu'il est impossible de déterminer avec certitude la carence en potassium par la seule observation de symptômes extérieurs, parce que l'on peut retrouver également des bords de feuille morts en cas d'humidité atmosphérique faible par exemple.

Causes de la carence en potassium :

  • Engrais insuffisant ou inadapté
  • Culture dans une terre fixant le potassium
  • Excès de sel (sodium) dans l'environnement des racines.

Solutions à la carence en potassium :

  • Utiliser des engrais prévus pour les plantes de cannabis.
  • Ajouter vous-même du potassium.
  • Ajouter des extraits de variétés de raisin


  Le conseil de Suzy: N'ajoutez pas trop de potassium, car cela pourrait entraîner des dommages par le sel, un manque de calcium et de magnésium, ainsi qu'une acidification de  l'environnement des racines.

La carence en phosphore

Le phosphore est important pour la modification des cellules et le transfert d'énergie à l'intérieur de la plante. Il est essentiel pour les parois cellulaires, les protéines d'ADN, et les enzymes. Le phosphore est particulièrement important pour les jeunes plantes.

Symptômes de la carence en phosphore
On peut reconnaître la carence en phosphore aux extrémités nécrosées violettes ou noires des feuilles qui déforment celles-ci en les faisant s'enrouler sur elles-mêmes.

Causes de la carence en phosphore :

  • Une température environnementale trop basse.
  • Un pH trop élevé.
  • Une mauvaise nutrition de la plante.

Solutions pour la carence en phosphore :

  • En cas de pH élevé, vous pouvez acidifier le support avec une solution diluée d'acide phosphorique.

Le conseil de Suzy : Une fois la carence établie, la fertilisation avec des engrais phosphatiques aura peu ou pas d'effet parce que c'est surtout pendant la phase de croissance que la présence de phosphore est importante. Veillez donc à toujours utiliser une terre adaptée et de bons engrais dès le début. Engrais phosphatiques : guano, farine d'os ou de sang, phosphate Thomas, et fumier animal.

Carence en calcium

Le calcium est un élément essentiel tant pour les plantes que pour les animaux. Il est présent dans toute la plante et est essentiel à de nombreux processus, mais tout particulièrement pour la croissance.

Symptômes de carence en calcium
La carence en calcium se repère d'abord aux feuilles les plus anciennes, situées les plus en hauteur. Celles-ci présenteront des taches jaunes ou marron ainsi que des bords marron coupants. La croissance est souvent ralentie et en cas de carence sévère, les têtes resteront petites et ne prendront pas d'épaisseur.

Causes de la carence en calcium :

  • Fertilisation insuffisante ou inadaptée.
  • Culture sur une terre fixant le calcium.
  • Excès d'ammoniaque, de potassium, de magnésium et/ou de sodium dans l'environnement des racines.
  • Problèmes avec la vaporisation à cause une conductivité électrique élevée ou une humidité atmosphérique trop élevée ou trop faible.

Solutions à la carence en calcium :

  • Commencez avec une terre de qualité pas trop acide et une nutrition appropriée.
  • En cas de conductivité électrique trop forte ou trop faible, rincez ou donnez de l'eau propre à temps.
  • Améliorez la qualité de votre terre avec de la dolomite, du gypsum, du potassium activé par le calcium, du magnésium activé par le calcium, du phosphate Thomas, du triple superphosphate ou du nitrate de calcium.
  • Ajoutez du calcium supplémentaire avec des matériaux de chaulage liquides (tels que la solution de nitrate de calcium) dans la nutrition.

Le conseil de Suzy: Faites attention, parce qu'un excès de calcium n'est pas bon pour la plante. Ceci pourrait donner une plante foncée, qui ne poussera pas beaucoup, ainsi que des carences en manganèse, en zinc et en cuivre.

La carence en soufre

Le soufre est présent dans la plante, les graines et le fluide cellulaire. Sous forme de sulfate, il est essentiel dans la terre et le système aqueux de la plante. Lorsque vous cultivez à l'extérieur, vous ne manquerez jamais de sulfate à cause des pluies acides.

Symptômes de carence en soufre
On peut reconnaître la carence en souffre à une décoloration verte ou jaune clair que l'on repère le plus facilement aux feuilles les plus anciennes.

Causes de la carence en soufre

  • Un pH trop élevé et un excès de chaux.
  • Une mauvaise composition nutritionnelle.

Solutions à la carence en soufre

  • Vérifier le pH et le réduire si nécessaire.
  • Ajouter des engrais non organiques tels que des sels d'Epsom et de la kiesérite.
  • Des engrais organiques tels que du compost de champignon fini et du fumier animal.

Carence en fer

Le fer est important pour le métabolisme de la plante et la production de chlorophylle. Le fer est difficile à absorber pour la plante et elle ne peut y arriver que dans certaines circonstances. Les plantes de cannabis ne sont presque jamais carencées en fer, la carence ne peut survenir qu'en cas de croissance rapide ou de haut niveau de stress qui en principe se résoudront tout seuls.

Les symptômes de la carence en fer
On peut reconnaître la carence en fer à un fort jaunissement des jeunes feuilles et à des rougeurs entre les nervures. En cas de carence sévère, les feuilles les plus anciennes et les nervures les plus petites vireront elles aussi au jaune et mourront.

Causes de la carence en fer :

  • Le pH dans l'environnement de la racine est trop élevé.
  • Forte concentration de manganèse et de zinc dans l'environnement des racines.
  • Trop faible concentration en fer dans l'environnement des racines.
  • La terre est trop humide, entraînant un ralentissement de l'apport en oxygène dans la racine.
  • Le système de racines ne fonctionne pas correctement à cause de racines endommagées, infectées ou mortes.
  • Un excès de lumière dans le réservoir nutritionnel, entraînant la formation d'algues (les algues consomment du fer) et les chélates de fer sont détruits.

Solutions à la carence en fer

  • Réduire le pH dans l'environnement des racines.
  • Fertilisation foliaire avec des chélates de fer, une solution de chélates EDDHA ou EDTA.
  • Augmenter la température
  • Ajouter du fumier organique tel que du fumier de ferme, du fumier de poulet ou du compost de champignon pendant la première phase de la culture.

Moisissures

Les moisissures sont très dangereuses pour votre plante de cannabis. Elles peuvent réduire la production tant en quantité qu'en qualité. Contrairement aux maladies animales, les moisissures peuvent vraiment détruire votre plante. Il se trouve que les moisissures n'ont pas besoin que la plante survive. Les traces de moisissures peuvent être actives pendant une période extrêmement longue, non seulement dans la terre, mais aussi sur les murs, les vêtements, et dans l'air. Les plantes affaiblies sont particulièrement vulnérables face à la contamination par des moisissures. Certaines moisissures sont également dangereuses pour les humains, parce qu'elles produisent des toxines qui peuvent affecter votre santé. Il existe de nombreux types de moisissures des plantes et de la terre. J'aborderai en détail les plus connues d'entre elles.

Le pythium

Parmi les moisissures communes affectant les plantes de cannabis figure le pythium. Cette moisissure provoque un pourrissement de la racine et de la partie inférieure de la tige. Les jeunes plantes et les boutures sont particulièrement vulnérables face au pythium. En cas d'attaque sévère par le pythium, les plantes succomberont à la maladie. Le pythium se reconnaît au brunissement de l'écorce en bas de la tige. Il est possible au début de supprimer facilement ces ternissures marron, mais plus tard le processus de pourrissement s'étendra à toute la plante.

Le mildiou

Le mildiou est une moisissure qui affecte souvent les plantes à croissance rapide et peut provoquer un pourrissement des têtes. Le mildiou se caractérise par un duvet blanc ou gris que l'on peut retrouver à divers endroits sur la plante de cannabis. On distingue le vrai mildiou du faux mildiou. Le vrai mildiou ressemble à de la poudre et forme de la moisissure au sommet de la feuille, alors que le faux mildiou crée du duvet en bas de la feuille.

Le Botrytis

Le Botrytis est une moisissure qui survient souvent chez les plantes à croissance rapide. Si votre plante est infectée par le Botrytis, vous remarquerez un duvet gris ou bleu sur votre plante de cannabis. Cette moisissure profite des dégâts infligés à la plante (consciemment ou inconsciemment) par le cultivateur.

Prévention des moisissures (mesures préventives)
Mieux vaut prévenir que guérir alors éloignez autant que possible les risques d'infection par la moisissure. Vous pouvez réduire le risque d'infection par la moisissure en cultivant de façon aussi hygiénique que possible, en régulant avec soin le climat pour les plantes, en veillant à ce que le sol reste à une température constante, en assurant une bonne humidité atmosphérique, en procédant à des vaporisations préventives, ou en modifiant les plantes par croisement génétique. Il est conseillé de procéder à des vaporisations préventives tous les 5 à 7 jours.

Traitement des moisissures (mesures curatives)
Si vos plantes de cannabis sont touchées par des moisissures, vous pouvez traiter celles-ci de diverses manières : naturellement, chimiquement, ou dynamiquement. Si vous traitez les moisissures à l'aide de pulvérisations, il est extrêmement important de vaporiser la plante minutieusement, sans oublier les parties supérieure et inférieure des feuilles. Pendant la première semaine, vous devez vaporiser tous les jours, puis toutes les 2 à 3 semaines, selon la gravité de l'infection. Le vrai mildiou peut être facilement traité en pulvérisant un mélange de lait et d'eau sur la plante.

La concentration doit être comprise entre 10 et 30 % pour limiter de risque de formation d'autres moisissures. Vous pouvez aussi traiter votre plante malade avec du soufre. Le traitement des moisissures par le soufre s'effectue à l'aide d'un évaporateur à soufre. Le soufre est très efficace contre le mildiou, mais faites très attention, car l'inhalation de soufre est très néfaste à la santé. Autres inconvénients, de nombreux insectes remplissant une fonction fongicide mourront également à cause du soufre, et vous verrez peut-être apparaître autour de votre plante une couche que vous aurez du mal à retirer. Le meilleur moyen pour venir à bout des moisissures de la terre est d'utiliser un stimulateur de racines.