+31 (0)20 262 10 28 09.00 - 17.00 CET

Cart:

aucun produit(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Obtenir deux récoltes avec une seule culture

Obtenir deux récoltes avec une seule culture

Vous êtes enfin arrivé au bout de votre dur labeur : vous avez fait pousser votre propre cannabis. Non seulement vous disposez maintenant d'une bonne réserve de matériel à fumer, mais vous pouvez aussi en faire du kif, de l'huile de hasch, ou du hasch à la glace. Je vous expliquerai les différentes opérations et vous pourrez ensuite décider par vous-même de ce que vous avez envie de faire.

Kief

Le kif est le nom des cristaux de THC issus des têtes séchées, réduites en poudre et tamisées et/ou des feuilles riches en cristaux de la plante de cannabis. Le kif est la base de nombreux autres procédés. On peut l'utiliser par exemple pour fabriquer du hasch en le pressant à chaud et le consommer de différentes manières (dans un joint, un bong ou un vaporisateur), ou bien encore l'intégrer à une requête et le manger (par exemple dans un space cake). Après avoir séché les feuilles, vous devrez prendre une quantité égale au poids des bourgeons. Cela dépend toutefois des lignées de cannabis que vous faites pousser.

Certaines plantes produisent plus de feuilles que d'autres et les lignées blanches ou à forte concentration en THC développeront plus de feuilles riches en cristaux. Ne ramassez que les feuilles qui contiennent manifestement du THC. Il s'agit en général des feuilles plus grosses ainsi que des feuilles entourant les bourgeons. Le plus simple est de faire ceci avant ou pendant la taille. Si vous ajoutez des feuilles présentant peu ou pas de THC, vous obtiendrez un hasch de moins bonne qualité. Il est important également que les feuilles soient séchées correctement. Ceci prend généralement plus longtemps que le séchage des bourgeons. Les feuilles doivent être sèches pour pouvoir s'émietter lorsque vous les frottez entre vos doigts. Les cristaux de TCH se détachent plus facilement lorsque les feuilles sont séchées correctement. Plus les feuilles sont sèches, et meilleur sera le rendement, tant en qualité qu'en quantité.

 Le conseil de Suzy :

Ne ramassez que les feuilles riches en THC, car sinon cela affecterait la qualité non seulement de votre kif, mais aussi de votre hasch (à la glace)Les feuilles séchées peuvent être traitées de différentes manières, mais elles doivent toujours être tamisées. Ces tamis sont disponibles en différentes tailles de microns. Un micron équivaut à un millionième de mètre. Un tamis de 220 microns laisse passer de plus gros cristaux qu'un tamis de 38 microns. Pour tamiser du matériel cultivé à l'extérieur, il vous faudra un tamis plus fin que pour du matériel de feuilles cultivé à l'intérieur.

Le tamis

Vous pouvez étaler le matériel sur un tamis puis le secouer. Le tamis doit être suffisamment fin pour séparer le matériel de feuilles des cristaux.

Le moulin 

Les moulins contiennent un petit tamis qui conserve les cristaux dans un conteneur séparé. Ainsi, vous perdez moins de cristaux que lors d'un tamisage manuel.

Le tamis à tambour

Si vous devez traiter une grande quantité de matériel de feuilles, vous aurez besoin d'un tamis à tambour. Un tamis à tambour est une machine qui utilise la rotation d'un tambour, entouré d'un maillage pour séparer les cristaux. Vous placez le matériel de feuilles dans le tambour et un moteur le fait tourner. Le matériel de feuilles est brassé dans tous les sens, ce qui sépare les cristaux de THC du matériel de feuilles. Ceci prend de 30 à 40 minutes. La poudre obtenue après filtrage dans un tamis, un moulin, ou un tambour, est le kif, qui doit ensuite être pressé. Ceci améliore la saveur et l'odeur tout en le rendant plus facile à utiliser. Meilleure est la qualité et moins vous aurez besoin de forcer pour le presser. Vous pouvez le fumer ou continuer de le traiter pour en faire du hasch par exemple.

Le hasch

Le hasch est obtenu en pressant le matériel de feuilles tamisé à chaud. Fabriquez un petit sac de cellophane et remplissez-le avec le matériel tamisé. Fermez le sac en le pliant. Vous pouvez faire adhérer le mélange en l'humidifiant légèrement. Enveloppez le tout dans 5 à 6 couches de papier journal et humidifiez-le avec de l'eau. Avant de pouvoir le presser, vous devrez le chauffer. Il existe plusieurs méthodes pour cela : sur un réchaud, dans un four ou dans un sous-verre sur un brûleur à gaz ou une plaque chauffante électrique. Chauffez le mélange jusqu'à ce qu'il soit sec à l'extérieur. La meilleure température pour le pressage est d'environ 70 °C. Vous pouvez presser le mélange avec un étau ou une presse à reliure. Vous devez presser et refroidir le mélange rapidement, et votre hasch sera enfin prêt.

Le hasch glacé

La dernière méthode de production est le hasch à la glace. Je n'oublierai jamais la première fois que j'en ai fabriqué. Le résultat final est magique. Vous utilisez de l'eau glacée pour séparer les cristaux du matériel de feuilles. La fabrication de hasch à la glace requiert un peu plus de travail que pour le hasch normal, mais la qualité obtenue est très spéciale. Un set de hasch à la glace consiste en deux sacs ou plus dans lequel des filtres de différentes tailles de microns ont été cousus. Chaque filtre est doté d'une taille de maillage différente pour permettre à un tamis de laisser passer les cristaux retenus par le ou les autres. Grâce aux différents sacs de tamisage, les cristaux de taille différente sont recueillis séparément. Au lieu d'un gros tas de cristaux dans un sac, vous obtenez différentes qualités dans des sacs séparés. Parce que les cristaux dans chaque sac sont différents, les effets et la saveur du hasch à la glace final seront différents. Vous aurez besoin d'un seau de 20 litres dans lequel vous placerez le sac à maillage spécial. Le sac du bas est celui qui recueillera les cristaux et ne laisse passer que l'eau. Les sacs du bas recueillent un peu du matériel de feuilles et les cristaux d'une certaine taille. Remplissez le seau avec de l'eau glacée (environ 3 °C). Plus l'eau est froide, et plus les cristaux se détacheront facilement.

Si la température de l'eau n'est pas suffisamment froide, vous pouvez ajouter des glaçons ou des bouteilles congelées.

En utilisant un batteur alimentaire, le matériel de feuilles est battu, ce qui provoque un affaissement des cristaux. N'utilisez pas le batteur à vitesse maximale parce que le matériel de feuilles se trouverait réduit en purée. Laissez tourner le batteur pendant 20 minutes, éteignez-le pendant 5 minutes, puis battez à nouveau pendant 20 minutes. Répétez cette procédure pendant environ une heure et demie. Assurez-vous que le batteur reste en place afin de ne pas endommager les sacs contenant le mélange. Lorsque l'eau vire au doré, marron ou jaune, le hasch à la glace est prêt. Parce que vous utilisez l'extraction d'eau pour fabriquer le hasch, le produit final contient bien moins de pollution, ce qui améliore la qualité et la pureté du hasch. Le hasch à la glace offre également un effet différent et plus intense que le hasch normal.

Attention : Toutes les lignées de cannabis ne se valent pas pour la fabrication de hasch glacé parce que certaines y laissent une partie de leur saveur.

 Le conseil de Suzy :

Si vous souhaitez fabriquer du hasch à la glace facilement, vous pouvez utiliser le Bubbleator. Le Bubbleator ressemble à une petite machine à laver, mais il s'agit en fait d'un batteur que vous pouvez remplir d'eau glacée et d'un sac à maillage composé de sept tamis différents.

 

Le space cake

Le space cake est un gâteau auquel on ajoute du cannabis. Après avoir mangé du space cake, vous obtenez une sensation très forte de défonce ou de planage. Ingrédients du space cake :

  • 200 g de farine
  • 200 g de beurre mou
  • 8 g de cannabis
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1 giclée de lait

Émiettez le cannabis et retirez les plus feuilles ainsi que les branches. Mélangez tous les ingrédients ensemble avec un batteur électrique. Ajoutez enfin le cannabis. Mélangez jusqu'à obtention d'un mélange léger. Versez le mélange dans un moule à cake graissé et mettez-le au four pendant 1 heure à 180 °C. Laissez refroidir le cake et sortez-le du moule. Vous n'avez plus qu'à déguster !

Attention : Vous devrez attendre entre 20 et 90 minutes avant de ressentir les effets du space cake !

Graines de Cannabis - SuzySeeds.com